(sous réserve de) La suite des évènements.

MBDCILI EC010

Sous réserve de la suite des évènements,
Il se pourrait que l’on vive encore assez longtemps…
Pour ne même plus savoir de quoi demain était-il fait,
Avant qu’on entrevoie, du papillon, l’effet.

Sous réserve de la suite des évènements,
Plus rien ne sera jamais tout à fait « comme avant ».
De tables rases en friches, pourtant rien ne diffère,
Et l’an d’après s’affiche en reliquat d’hier.

« Dans un futur probable », « incessamment sous peu »,
Formulations aimables pour qui ne sait pas mieux.
Il se pourrait que l’on meure ? Merci de nous prévenir,
Que le battement d’un cœur mille ans ne peut tenir

Sous réserve de la suite des évènements,
Serait peut-être enfin venu l’exact bon moment…
Celui de mettre à plat les tenants du régime,
Ou de réduire au pas l’humain craignant l’abîme.

« Nous le saurons bientôt », « Il faut être patient »,
Dans ces phrases un écho de promesse à l’enfant.
Mais qui peut garantir à demain qu’il ait lieu ?
On vit de consentir au risque d’un adieu.

Alors sous réunion possible des éléments,
Il se pourrait que l’on demeure encore assez longuement.
L’ennui saisit l’inquiet, plus tôt qu’un crépuscule.
La fin des temps acquiesce, au loin en minuscules…